Le système d'identification automatique se développe rapidement et de plus en plus de plaisanciers s'équipent d'émetteurs pour être vus. La possibilté de recevoir les émissions AIS sans émettre permet de profiter du système à moindre coût. Des VHF intègrent une réception de ces signaux, les avantages sont évidents, un seul appareil donc moindre consommation et prix moindre que deux, en plus l'antenne aussi est unique et bien placée.
Ceux qui sont déjà équipés d'une VHF peuvent la revendre ou utiliser un appareil présenté dans cette page.

L'A.I.S.
Automatic Identification System

Système d'identification automatique:
Les types de navires suivants:
- les navires d'une jauge brute égale ou supérieure à 300 qui effectuent des voyages internationaux
- les navires de charge d'une jauge brute égale ou supérieure à 500 qui n'effectuent pas de voyages internationaux
- les navires à passagers, quelles que soient leurs dimensions.
ont à bord, un dispositif qui envoie automatiquement sur un canal VHF, des données concernant son identité, sa navigation... Les navires de la zone créent automatiquement un réseau où chacun envoie ses informations à tour de rôle.
Ces renseignements sont reçus soit par un appareil connecté à l'ordinateur, soit un une console autonome qui les affiche sur un écran. La fréquence utilisée étant dans la gamme VHF, il faut prévoir une antenne adaptée à cette fréquence.

Des positions de navires sont disponibles sur marinetraffic.:

Des photos illustrant cette page sont tirées du catalogue de MAXDIS qui distribue certains de ces produits et que nous remercions

 

L'A I S Radar de Nasa

 

Cet appareil improprement appelé Radar, à cause de l'image affichée, vous permet de connaitre dans un rayon de 1 à 32 miles la position, l'identification, le numéro MMSI, la vitesse,le nom du bateau (si ce dernier est équipé d'un A.I.S) et ce, directement sur écran .Il suffit de connecter votre GPS à cet appareil et une seconde antenne VHF classique.Cet appareil possède une alarme sonore.Chaque bateau est identifiable grace à un symbole (bateau de pêche, cargo etc...)
Les infos de positionnement sont précises à une dizaine de mètres (précision GPS).
Pas d'interprétation sur la nature de l'écho, sa position et son déplacement.
Un écho n'en cache pas un autre les conditions atmosphériques (état de la mer, pluie) n'influencent pas les informations.
Compréhension graphique du cap et de la vitesse des autres navires (fonction ARPA sur les vrais radars). Ils ressemblent à des spermatozoïdes digitaux dont la queue est proportionnelle à leur vitesse de déplacement.
Consommation électrique très faible (50 mA sous 12 V)

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet écran vous montre qu'en selectionnant un bateau vous avez:
son nom
son numéro MMSI (permet un appel sélectif numérique en cas de problème)
sa distance
sa position
son état (voir plus bas)
son cap
son cap vrai (Cap On Ground)
sa vitesse fond (Speed On Ground)

Voici la légende des icones concernant l'état du navire: en route, mouillé, dérivant...

 

On peut visualiser la route de la cible, la sienne, on peut?

A l'aide, comment fait-on? Je n'ai pas trouvé comment afficher cette fonction!

Cet appareil connecté à une antenne VHF et à un PC, permet de visualiser la position et la route des navires reçus. En façade, on trouve également deux leds témoins de fonctionnement.

Logiciels nécessaires: Les logiciels de cartographie permettent d'afficher les navires reçus. Couplés avec ceci et un GPS, vous avez la position et la route des navires de la zone et la vôtre, c'est une puissante aide anti-collision. Insistons sur le mot "aide". Allez fouiller sur le site de l'association des capitaines de navires, vous y verrez que l'on parle de CAO (Collision Assistée par Ordinateur!).

Seaclear, gratuit, le fait. On ne dira jamais assez de bien de Seaclear, il a (presque) tout d'un grand!

Attention, cet appareil utilise une sortie série. Je n'ai pas de retour d'expérience pour la compatibilité avec les autres logiciels.

 

 

Utilisation du RX100 avec Opencpn

 

Le RX 100 est un petit boitier qui nécessite une alimentation 12V et une antenne. La sortie se fait par une prise USB pour un ordinateur ou deux fils pour un lecteur de cartes. Il ne faut pas d'entrée GPS, ce boitier se contente de recevoir les messages AIS et de les envoyer pour utilisation. La position de la cible est contenue dans le message et l'utilisateur l'affichera indépendamment des phrases GPS.
Le logiciel Opencpn va vous proposer de sélectionner un port et de configurer l'AIS à votre convenance.

 

 

 

 

 

Cette copie d'écran vous montre la portée de l'engin. Avec une antenne placée dans les barres de flèche, à l'entrée du premier rail, je vois déjà le second donc aucun problème de portée, c'est très amplement suffisant!

Voici ce qu'affiche Opencpn pour des rapprochements inférieurs à une distance programmée. Les points bleus dans l'alignement du bateau représentent ma position au moment du rapprochement maximum pour une position de la cible indiquée aussi. Le passage de la souris sur la cible donne des renseignements programmables sur la rencontre (distances, temps...). Ici, on passe derrière les deux premiers mais devant le troisième. Apparamment, ça passe bien mais à vérifier et il ne faudrait pas que le vent vous lâche au mauvais moment!

Cette animation montre ce qu'il est prévu pour une représentation donnée. Ici, on passe derrière la cible. Attention, on a parfois tendance à confondre le réel et le virtuel! En l'occurence, il s'agit d'une aide à la décision, quand on s'aperçoit que l'on passe devant, les distances et les vitesses affichées vont vous aider à décider si vous avez la place pour continuer ou s'il vaut mieux manoeuvrer pour s'éviter des situations rapprochées.

 

 

 

Retour vers l'informatique à bord
Vers le radar
Vers le calibrage des cartes

retour.jpg (1877 octets)
La construction Evasion Croisières Plan du site Liens Courrier