Cette page et la suivante vont présenter un voyage dans la péninsule antarctique, des îles et des bases de cette région.

Toutes les photos de cette page sont cliquables, et ouvrent une fenêtre plus grande, c'est une fonction Javascript. Ces pages sont optimisées pour un affichage en 1024x768 mais mon superviseur a pensé à ceux qui sont restés en 800x600. Les images sont recalculées mais l'affichage plein écran (F11) est recommandé!

English version

L'Antarctique

Belle sculpture de glace.
Carte du parcours

Voici le parcours, arrivée par l'île de Déception, départ par Melchior. Entre temps, croisière dans les îles, mouillages et bases de la région.

 

On se retrouve toujours à couple du vieux Micalvi. C'est d'ici que les amarres sont larguées après le traditionnel pisco sour pris à son bar dont le plancher penche déjà avant même d'y avoir trempé les lèvres .

Le Micalvi

Dans l'île de Déception, les ruines de la station baleinière abandonnée. La taille des réservoirs donne une idée de l'importance du volume d'huile récolté ici!

Les ruines de la station baleinière.

 

Les vieux tonneaux

Un énorme tas de tonneaux éventrés par la rouille des cerclages. Sans doute ont-ils été utilisés avant la construction des réservoirs.

 

 

Les ruines de la station baleinière.

L'île est un énorme volcan dont le cratère est rempli par la mer et relié à l'extérieur par une passe profonde mais étroite. Son activité est loin d'être terminée et la vapeur visible sur la photo le prouve. Sur la plage, on peut creuser le sable et prendre un bain chaud quant à la mer près de cet endroit, elle est tiède.

C'est maintenant que le danger des glaces est à prendre en compte. Un homme à l'avant signale au barreur les manoeuvres à effectuer pour les éviter. Il ne signale pas les icebergs qui sont "assez" visibles mais les glaces moins hautes qui pourraient quand même faire mal ou les glaçons qui peuvent endommager les hélices.

A droite la barre!

 

 

 

L' intérieur d'un batiment de la station baleinière livré à la neige et au vent!

Fait pas chaud!

 

Bien défendue

Une barque abandonnée dans les sables volcaniques de Déception. La façon dont elle est pontée laisse à penser au sujet des mers affrontées par ces baleiniers.

 

 

 

 

L'Europa

Avec le trois mats barque Europa mouillé devant la station de Déception l'illusion est parfaite.

 

 

 

 

 

 

La station chilienne.

La base chilienne apparait derrière les icebergs échoués. Comme dans toutes les bases visitées, l'accueil est sympathique. On nous fait un peu visiter et ça se termine par le passage au "magasin" de souvenirs.

La station chilienne.

La cohabitation avec les manchots demande un minimum d'organisation. Une chaussée bétonnée et une barrière limitent les déplacements des hommes dans la colonie. Quant à l'odeur, les fermiers sont avantagés mais on s'habitue à tout.

La station chilienne.
Un autre iceberg devant la base, les formes et les couleurs sont extraordinaires.

Port Lockroy

Port Lockroy est une base historique. Occupée elle aussi pendant l'été, elle abrite un musée. Comme dans les autres bases, les habitants y font des relevés divers (météo, flore, faune.

 

 

 

 

 

 

 

 

Port Lockroy

Petite base presque familiale,Elle est gérée par le "Antarctic Heritage Trust".

 

Pour y aller

 

Vers les photos de la croisière

 

Et vers mes albums Picasa.

2ème page du voyage en Antarctique

La construction Evasion Croisières Plan du site Liens Courrier