J’ai avec l’aide de mes parents, refait la totalité du vaigrage d’un évasion 29 des chantiers Bénéteau. Etant donné que nous avons eu beaucoup de mal à trouver un article nous expliquant comment s’y prendre, j’ai donc décidé de rédiger cet article pour aider ceux qui entreprendraient de semblables travaux. Tout d’abord, l’évasion 29 est un monocoque, fifty sorti des chantiers en 1982. D’une longueur de 8.80m pour 3.1m de large et 1.45m de tirant d’eau pour la version quillard, et 1.1m de tirant d’eau pour le biquille (c’est notre cas).

Le vaigrage
Le remplacement du vaigrage
(article de Guillaume)

Cabine avant

Cabine arrière

Voilà donc une ébauche rapide du bateau, seulement ce qui nous intéresse, n’est autre que l’intérieur, afin de se rendre compte de l’ampleur du travail. Le Roqui IV (le nom de notre Evasion 29), comprend 2 cabines doubles, une salle d’eau, et un grand carré comprenant tableau de bord, table, banquette et cuisine. Le vaigrage, était présent sur la totalité des plans verticaux ainsi qu’au plafond. Celui-ci avait l’âge du bateau, c'est-à-dire 30 ans, il moisissait, noircissait, empesté une odeur nauséabonde. Nous avons donc, après avoir fait changer les hublots par le chantier naval, décidé de le changer. Si vous aussi vous voulez changer le vaigrage, je ne peux vous conseiller que de le faire en ôtant le cadre intérieur des hublots, afin d’avoir une finition bien meilleur que la notre, mais attention si vous retirez ses cadres, les hublots risquent de tomber. La meilleure solution serait de changer les hublots et le vaigrage en même temps car le vaigrage serait appliqué au ras du hublot et les baguettes alus cacheraient le bord du vaigrage. Aussi pensez à poncer et lasurer les boiseries pour ne pas salir le beau vaigrage une fois terminé. Je vous propose de visualiser l’état des lieux avant les travaux.

Timonerie intérieur

Cuisine

 

Carré (le vaigrage se décolle)

 

Pas beau tout ça, me direz-vous ! Et bien c’est exactement ce que nous avons pensé dans la
famille. Alors c’est parti :

Il vous faut :
- Au moins 2 semaines
- De la néoprène en bombe c’est mieux.
- Plus d’un rouleau de vaigrage (trouvé au chantier naval ou chez l’accastilleur sur
commande)
- De la lasure, je vous déconseille la lasure de magasin de bricolage, plusieurs mois
après elle colle encore.
- Une belle machine à coudre. La moderne, n’était pas suffisamment puissante alors on a emprunté une singer des années 30 qui avait été motorisée. La machine à pédale, de ma grand-mère rendait déjà quelque chose de convenable.

Le vaigrage est épais et cela pose problème pour coudre, il faut une machine de pro.
- Du fil de la couleur de votre vaigrage.
- Une paire de ciseau
- Un crayon gras
- Quelques bouteilles d’acétone
- Un masque
- Des lunettes de protection
- Une brosse métallique
- Une brosse à poil épais
En arrivant sur le bateau, la meilleure chose à faire est de prendre son temps. Débarrassez le plus possible le bateau. Il ne doit pas rester quoi que ce soit qui pourrait prendre la poussière. Portez aussi les panneaux de bois afin de les poncer et les lasurer. Couvrez au mieux les boiseries, et surtout les plastiques, car en effet la poussière qui se dégagera du vaigrage sera collante faisant de grosses marques sur les plastiques. Une fois l’étape de protection terminée, préparée un sac poubelle. Décollez délicatement le vaigrage en faisant très attention à la disposition des différents morceaux, numérotez-les, pliez-les et insérez-les dans le sac. (Bien noter l’ordre de collage des pièces, il y a une logique en fonction des coutures.) Sortez à l’extérieur, et frottez un à un les morceaux de tissu à la brosse. Ils serviront de patrons pour les nouvelles pièces.
Maintenant le travail se fait en deux parties, La première consiste à préparer la surface dans le bateau. Commencez par frotter à la brosse métallique les surfaces afin de retirer la totalité de la mousse restante. Puis grattez avec une lame pour retirez les corps plus tenaces, vous finirez par passer la totalité des surfaces à coller à l’acétone. Poncez les boiseries, aspirez la poussière, et lasurez au plus vite. Vous reviendrez une fois dans la journée pour repasser une couche. En attendant poncez et lasurez les boiseries amovibles.

 

Voilà ce qui vous attend!


En deuxième temps, déposez les morceaux de tissu sur le nouveau vaigrage. Découpez au ciseau en prenant soin de prendre une marge sur les bords à ourlets. Cousez ce qu’il y a à coudre.
L’étape finale consiste à poser les pans de tissus sur les surfaces. Il faut être 2, car les morceaux sont grands. Assurez-vous que l’intérieur du bateau soit bien propre. Ouvrez les hublots au mieux, placez le nouveau morceau de vaigrage à coller en premier au plus près de son emplacement et aspergez-le de néoprène ainsi que la surface intérieure du bateau.
Attendez que la colle ne colle plus au doigt. Posez le vaigrage d’un coup. Attention avec cette colle, c’est posé ! Puis montez les morceaux un à un en prenant soin de disposer les ourlets devant les morceaux sans ourlets.

Une fois cela fait, c’est fini, il ne vous reste plus qu’à ranger et profiter de votre intérieur.

 

Pour en revenir à notre Evasion 29, voici quelques photos une fois le tout achevé :

 

Carré

 

Cuisine

 

Carré


Cabine avant (en cours il manque les équipets)

 

Pour finir le tout, nous avons placé des spots à lumière blanche et rouge dans le carré et des
spots 10W blanc au dessus de la couchette de la cabine arrière pour la rendre plus attrayante.
Et... Bon courage à ceux qui tenteront l'aventure!

retour.jpg (1877 octets)

La construction Evasion Croisières Plan du site Liens Courrier